Gouvernance & Financement

Centre-ville de demain : la CDC au secours des cœurs urbains

La Caisse des Dépôts et Consignation a annoncé le 30 mars 2016 le lancement d’un nouveau dispositif d’accompagnement des collectivités locales pour la redynamisation des centres-villes. Face à la fragilisation croissante que connaissent certains centres-villes d’agglomérations moyennes, l’institution a souhaité déployer un outil spécifique, dénommé Centre-ville de demain. Quelques mois plus tard, faisons le point sur l’avancement de la mesure.

Le projet Centre-ville de demain

Dans son communiqué de presse du 30 mars 2016, la Caisse des Dépôts et Consignation (CDC) avise de son engagement en faveur des cœurs de villes moyennes à travers un nouvel outil : Centre-ville de demain. Le document évoque un partenariat avec l’Association des maires de France (AMF) dont les modalités ne sont pas détaillées.

Le communiqué précise également que le dispositif mis en œuvre aux moyens de conventions s’attache aux « enjeux de fonciers/immobiliers, de mobilité, d’habitat, mais aussi de commerces et d’activités pour accompagner les projets de renouveau des centres-villes ». La plaquette de présentation datée de mars 2016 met en exergue le phénomène de métropolisation comme source des difficultés des centres des villes moyennes. Selon le Larousse, ce concept représente un « processus de renforcement de la puissance des grandes métropoles, par l’accroissement de la population, de la densité des réseaux de communication, de la concentration d’organismes de commandement dans tous les domaines ». La CDC présente les symptômes comme étant la « fermeture des commerces, vacance des logements, vieillissement des résidents, diminution des services au public, … ». La Caisse de Dépôts affirme son engagement en faveur de « centralités urbaines […] plus compactes, plus intenses, connectées ».

Les modalités du dispositif centre-ville de demain

La convention Centre-ville de demain cible « les centres des villes moyennes de plus de 10 000 habitants et des agglomérations de 20 000 à 100 000 habitants présentant des signes manifestes de fragilité ». La CDC évoque un accompagnement de deux ans des collectivités à travers des prêts, des subventions, de l’ingénierie et de l’échange d’expériences. Elle peut s’investir dans différents domaines, à savoir :

  • « Fonciers /immobiliers en contribuant à certaines solutions foncières /immobilières du projet de reconquête.

  • Déplacements, mobilité et connexions en contribuant notamment aux conditions d’accès et de déplacements du territoire.

  • Habitat et logement en contribuant à leur diversification, à leur qualification et à la densification de la population.

  • Activités de centre-ville en contribuant à l’intensification d’activités de cœur de ville dans les domaines de la culture, des loisirs, du tourisme, le médico-social et les activités économiques de cœur de ville.

  • Nouveaux commerces de centre-ville en contribuant à leur maintien, leur développement et aux innovations des commerces de cœur de ville. »

Les villes signataires d’une convention Centre-ville de demain

Dès l’annonce du dispositif, une dizaine de villes ont été annoncées pour servir de laboratoire. Ces centres-villes d’« expérimentations et innovations » comprennent notamment « Châlons-en-Champagne, Vierzon, Perpignan, Cahors, Nevers, Valence, Flers, Lunéville et Miramas ». Une dixième ville, Fort-de-France, a été ensuite ajoutée pour former la liste des 10.

Le 10 juin 2016, la première convention Centre-ville de demain a été signée à Cahors. Puis le 11 juillet à Lunéville. D’autres villes ont suivi, dont certaines ne font pas parties de la liste des 10 comme Saint-Nazaire le 9 novembre ou encore Pau le 18 novembre. Par ailleurs, annoncée parfois dans la liste des 10, Montluçon fait également l’objet d’une convention avec la Caisse des Dépôts depuis le 16 novembre.

Je vous laisse consulter certains des projets faisant l’objet d’une convention Centre-ville de demain. Personnellement, je suis un peu restée sur ma faim en matière d’innovation et aussi de concentration urbaine… Ne trouvez-vous pas ?

Retrouvez toute l’actu du commerce et du centre-ville

sur la page Facebook de Direction Centre-Ville

Direction Centre-Ville

Advertisements

Une réflexion au sujet de « Centre-ville de demain : la CDC au secours des cœurs urbains »

  1. Développement durable, logement social, politique de la ville et…hamburgers ! La CDC est depuis longtemps un aspirateur a pognon pour les copains des oligarques au pouvoir , méfiance !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s