Gouvernance & Financement

Best of de l’été : Des causes à la désertification des centres-villes

Entre syndrome de la rousquille et surproduction de surface commerciale, tour d’horizon de quelques commentateurs éclairés :

Pascal Madry, le directeur de Procos, livre son analyse de la dévitalisation des centres-villes, appliquée au cas de Poitiers (Vienne). Ainsi il évoque la trop forte croissance des surfaces commerciales (voir l’article sur la surproduction de m² commerciaux) en expliquant « globalement en France, on ouvre plus de surfaces commerciales que le consommateur ne peut en absorber. » Il évoque aussi l’éloignement des consommateurs par rapport aux centres-villes qui se vident de leurs habitants (voir aussi l’article sur le renforcement de la centralité). Cliquez ici pour découvrir l’article de Centre Presse.

Fort d’une analyse comparable sur la désertification des centres-villes en matière d’habitat et de commerces, l’architecte Bernard Moreau présentait à l’atelier d’urbanisme de Perpignan (Pyrénées-Orientales) le syndrome de la rousquille (si vous maîtrisez peu la culture catalane, pensez à un donut). À travers cette métaphore, il évoque le rôle de l’étalement urbain avec la croissance urbaine et commerciale en périphérie dans la dévitalisation des centres-villes, et particulièrement de celui de Perpignan. Vous pourrez lire l’article ici.

Interrogée sur les raisons de la si grande différence entre les états de santé d’Aubusson et de Guéret (Creuse), Élodie Malhomme, commerçante et vice-présidente de la CCI, livre son analyse. Aubusson bénéficie d’un cœur de ville restreint et concentré, peu concurrencé en périphérie. Porté par le tourisme, l’offre commerciale est de bonne qualité. À l’inverse, pour Guéret, l’élue consulaire évoque la progression des surfaces commerciales en périphérie qui pénalise l’hypercentre. Elle met en avant les leviers que la ville réfléchit à enclencher : une offre de baux commerciaux adaptée au marché, les transports, le stationnement, l’animation, … Consultez l’article en cliquant ici.

 

Direction Centre-Ville

 

Une réflexion au sujet de « Best of de l’été : Des causes à la désertification des centres-villes »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s