Gouvernance & Financement

L’étude de l’appareil commercial

Avant d’engager tout projet pour son centre-ville, une étude préalable est indispensable pour disposer d’éléments factuels permettant d’objectiver le débat sur le renforcement du dynamisme et de l’attractivité du cœur de ville. Cet état des lieux de la structure commerciale de l’hypercentre est l’outil de la concertation des acteurs publics et privés concernés par le centre-ville qui décident des axes prioritaires d’intervention et de la stratégie de développement.

Les objectifs de l’étude du tissu commercial

Intégrant toutes les dimensions de l’attractivité d’un centre-ville et de sa vitalité, l’analyse de son tissu commercial doit notamment chercher à appréhender :

  • la diversité de l’offre et son évolution par secteur géographique,

  • la rentabilité de ses entreprises et leurs perspectives,

  • l’adaptation des locaux aux activités actuelles et à venir,

  • les facteurs déterminants à l’installation de commerces et à leur succès,

  • la convivialité et la fonctionnalité de l’aménagement urbain,

  • la perception par la clientèle du centre-ville.

Les différents niveaux d’analyse

L’état des lieux de la structure de l’appareil commercial doit porter sur 3 domaines :

  • L’environnement urbain : situation générale du centre-ville dans son bassin de vie, observations de l’aménagement urbain (accessibilité, plan de circulation, déplacements, stationnement, signalétique, zone de livraison, …), équipements publics et services existant générateurs de flux, projets urbains en cours ou futurs, localisation de l’habitat et de l’emploi ainsi que leur structuration, dispositifs réglementaires existants (préemption, zonages du PLU, …) et leurs effets, analyse qualitative de l’environnement commercial (qualité du paysage urbain, ambiance et confort du chaland, cheminements piétonniers, …), …

  • L’offre commerciale : nombre de commerces par activité, leur rotation et leur localisation, qualité des emplacements et des points de vente, locaux vacants, continuité du linéaire, chiffre d’affaires des commerces, leur vitalité et leurs projets, typologie des commerçants, analyse des marchés de plein vent, avis et attentes des commerçants, points forts et manques de l’offre commerciale, identification des pôles commerciaux concurrents, vitalité de l’union commerciale, … ;

  • Les comportements d’achats : zone de chalandise, emprise exercée et évasion commerciale, parts de marché par rapport aux pôles commerciaux alentours, typologie de la clientèle, potentiel d’habitants, perception par les consommateurs du centre-ville, … ;

Les données à compiler

Pour l’observation de l’offre commerciale, vous pouvez croiser les fichiers consulaires (Registre du Commerce et des Sociétés et répertoire des métiers) et un recensement de terrain pour les intégrer aux données cadastrales afin de les géolocaliser. Des entretiens avec un panel de commerçants sont très pertinents, y compris avec les non sédentaires présents sur les marchés.Vous disposez sans doute aussi de diverses études commerciales qui, même si elles ne sont pas toujours très récentes, vous fournissent de précieux éléments d’analyse : enquête commerçants, enquête clients, zone de chalandise, …

Par ailleurs, les données de l’INSEE sur la population, la structure économique, l’emploi, les migrations pendulaires, les revenus des ménages, … donnent un éclairage supplémentaire. Les comptages automobiles de la DDT, voire des comptages piétons, sont également nécessaires. Les documents d’urbanisme associés à la programmation pluriannuelle des investissements sur la commune complètent ces différentes sources d’information.

Une fois l’état des lieux de l’appareil commercial du centre-ville réalisé, nombre de problématiques émergent (comment réduire la vacance commerciale alors qu’il n’y a pas de m² commerciaux potentiels ? comment développer la synergie avec une offre commerciale éclatée ?, …) nécessitant la concertation des acteurs concernés afin d’élaborer le projet du cœur de ville.

Publicités

2 réflexions au sujet de « L’étude de l’appareil commercial »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s