Urbanisme & déplacement

Densifier grâce à BIMBY

Périurbanisation et périphérisation du commerce sont liées. Renforcer son centre-ville, c’est le densifier, tant au niveau du commerce que de l’habitat. BIMBY (pour Build In My Back Yard ou construire dans mon jardin) est une démarche innovante d’urbanisation visant à produire du logement en centre-ville en optimisant le foncier et en densifiant le bâti existant.

Qu’est-ce que BIMBY ?

Sélectionné en 2009 par l’Agence Nationale de la Recherche dans le cadre de son appel à projets « Villes Durables », le projet de recherche BIMBY a bénéficié d’un budget global de 3,1 millions d’euros sur 3 ans. Depuis, BIMBY a suscité un fort intérêt d’institutions et de collectivités locales qui ont souhaité s’engager dans des expérimentations sur leur territoire.

BIMBY est en fait une démarche nouvelle de densification du tissu pavillonnaire en milieu urbain. Elle repose sur l’initiative individuelle. L’idée est d’encourager et de susciter les projets en mettant à la disposition des habitants un conseil en matière d’architecture et d’urbanisme.

Les objectifs de BIMBY

L’objectif du projet BIMBY est d’éviter l’étalement urbain et donc le grignotage des terres. Il est aussi de redynamiser les centres-villes ou centre-bourgs, frappés par la vacance des logements. Il répond enfin à l’aspiration des Français pour la maison individuelle. Il permet d’impliquer les habitants dans la « fabrique » de la ville.

Du point de vue des propriétaires, l’intérêt réside notamment dans le fait de diviser un terrain pour mieux valoriser son bien sur le marché immobilier. Pour les candidats à l’accession, BIMBY permet de trouver un terrain à bâtir en ville. Pour la collectivité, il s’agit de pouvoir proposer une offre diversifiée de logements individuels sur son territoire sans engendrer d’étalement urbain.

Bimby à Guérande

La commune de Loire-Atlantique Guérande (près de 16 000 habitants) connaît une croissance continue et constante de sa population et une baisse de la taille des ménages avec plus de 2/3 des ménages composés d’une ou deux personnes. Un diagnostic a fait apparaître le potentiel de terrains pavillonnaires, les a localisés et qualifiés. 36% des parcelles de la commune serait divisible.

Une part significative des logements construits récemment sur Guérande se sont faits sur des terrains issus d’un jardin découpé. Il y a eu 76 divisions parcellaires en 2013 et 2014. Pour mieux intégrer ce phénomène au PLU, la ville a mis en place une démarche BIMBY. Les propriétaires d’une maison volontaires se sont vus proposer une heure de réflexion sur leurs projets avec un architecte-urbaniste.

Pour travailler sa cohérence urbaine en plaçant l’habitant au cœur de la construction de la ville, les expériences BIMBY sont de précieux outils. La démarche vous intéresse, cliquez ici.

photo @ Arnaud Devorsine

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s