Gouvernance & Financement

Le Grenelle du commerce de Saint-Omer

Organisés entre juin et octobre 2014, le Grenelle du commerce et de l’artisanat de Saint-Omer (14 000 habitants – Pas-de-Calais) a fait émerger, grâce à la concertation, 50 mesures pour redynamiser le centre-ville audomarois. Voyons quelle en a été la teneur.

Les objectifs

L’ambition du Grenelle du commerce audomarois est de favoriser le développement d’un commerce équilibré dans la ville. Il s’est agit d’établir une feuille de route dans le but de consolider et de renforcer la place du commerce et de l’artisanat. La volonté était de solliciter la participation de tout le monde. Cette initiative était une promesse de campagne du nouveau maire de la ville.

Le déroulement

Lancé en juin 2014 par une réunion plénière, les états généraux du commerce ont fait l’objet de 4 ateliers thématiques : animation et attractivité, mobilité et environnement urbain, équilibre commercial et immobilier commercial. Ils se sont réunis 4 ou 5 fois durant l’été avant de rendre leurs conclusions en octobre. En parallèle, une adresse email a été mise en fonction pour recevoir des contributions. Dans le même temps, une réflexion sur le marché de Saint-Omer a été menée.

La coordination

Un comité de pilotage a été formé, autour du maire et du conseiller municipal délégué au commerce . Il réunissait les représentants des chambres de commerce et d’industrie et de métiers ainsi que les représentants des associations commerciales de Saint-Omer. Certains d’entre eux ont animé les ateliers.

La réunion de lancement

Le Grenelle du commerce et de l’artisanat a été lancé le 16 juin 2014 à Saint-Omer. Devant une cinquantaine ou une centaine (selon les sources) de professionnels, les responsables politiques et économiques ont dressé quelques perspectives. Une étude réalisée par la chambre de commerce et d’industrie dans l’hyper centre-ville a été présentée ainsi que 3 grands projets intercommunaux pour une agglomération plus attractive : la Maison du marais, le complexe piscine – salle de spectacle et le pôle gare.

Les 4 ateliers

Les ateliers se sont réunis pour la première fois avant la réunion plénière. Les participants au Grenelle du commerce ont été répartis dans 4 ateliers :

  1. Animation et attractivité de Saint-Omer : Cet atelier s’est intéressé notamment aux festivités de Noël et à l’image de marque du centre-ville.
  2. Mobilité et environnement urbain : Ce groupe s’est penché sur le stationnement, la signalétique, la rénovation des trois places du centre-ville, l’éclairage public, …
  3. L’équilibre commercial au sein de l’agglomération : Cet atelier a traité de la question de la répartition des équipements commerciaux dans l’agglomération, des scénarios de l’évolution du commerce dans le centre-ville et dans sa périphérie, du renouvellement de la charte d’urbanisme commercial et de la nature des relations entre les centres commerciaux de périphérie et le commerce de centre-ville.
  4. L’immobilier commercial : Le dernier groupe a évoqué la question des loyers trop élevés des commerces du centre-ville, la création d’une pépinière commerciale, …

Les conclusions

Début novembre 2014, le maire de St-Omer a rendu les conclusions du Grenelle du commerce pour attirer le consommateur dans la ville. Il en est ressorti 50 mesures immédiates ou qui nécessitent une expérimentation et de gros projets à approfondir.

Quelques exemples de projets

  • la création d’un office municipal du commerce ;
  • le stationnement gratuit le samedi ;
  • le vote unanime des 4 élus audomarois contre le projet d’implantation d’une grande surface alimentaire en périphérie ;
  • l’offre de l’hypermarché de 8 000 heures de stationnement gratuit à ses clients dans un parking du centre un dimanche du mois de décembre, lorsque les commerçants du centre-ville seront ouverts ;
  • la rédaction d’une nouvelle charte d’urbanisme commercial ;
  • l’amélioration de l’éclairage des passages piétons ;
  • la pose de caméras de vidéosurveillance supplémentaires ;
  • l’amélioration de la propreté de la ville ;
  • la signature par les commerçants d’une charte de bonne conduite, notamment concernant leur stationnement ;
  • la prospection par Saint-Omer Développement d’investisseurs souhaitant ouvrir un commerce ;
  • la mise en place par l’agence d’urbanisme d’un observatoire des loyers commerciaux ;
  • l’expérimentation de 4 places de stationnement minute gratuites en centre-ville ;
  • l’expérimentation du changement de sens de circulation de certaines rues du centre-ville.

Par ailleurs, plusieurs dossiers vont être approfondis : la restauration de trois places, la création d’une pépinière commerciale, …

Cette initiative est très intéressante car elle permet l’émergence d’une stratégie partagée par l’ensemble des acteurs du commerce et de l’artisanat et ainsi leur mise en mouvement dans la même direction : le développement du commerce de centre-ville. Qu’en pensez-vous ?

photo © Steve C

Vous pourrez aussi être intéressé par :
– Le pigeon en ville : comment gérer les nuisances ?
– Que sont les IDC (Indices de Disparité de Consommation) ?
– Le droit de préemption pour protéger son linéaire commercial

Advertisements

2 réflexions au sujet de « Le Grenelle du commerce de Saint-Omer »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s