Urbanisme & déplacement

Le pigeon en ville : comment gérer les nuisances ?

Les pigeons font partie du paysage urbain. Ils ont progressivement envahi les villes. Cependant, leur prolifération entraîne des nuisances. Une trop forte concentration d’individus peut entraîner le développement de parasites et génère des craintes liées à l’hygiène. Les déjections des pigeons sont particulièrement corrosives, elles dégradent les bâtiments et monuments de vos villes. Le roucoulement des pigeons est parfois mal supporté, surtout dans les zones résidentielles.

Le pigeon urbain ne bénéficiant d’aucun statut juridique, vos collectivités sont libres d’employer les méthodes qu’elles veulent pour répondre aux plaintes des habitants et des acteurs de la ville. Ainsi, outre la sensibilisation des riverains à la nécessité de ne pas nourrir les volatiles, la lutte contre les nuisances occasionnées par les pigeons peut prendre principalement quatre formes :

1. Capturer les pigeons

Cette solution consiste à capturer les pigeons à l’aide de filets à canon ou de cages de reprise pour ensuite les relâcher en dehors de votre ville ou le plus souvent les euthanasier. En plus de poser un vrai problème éthique, cette méthode ne résout pas les questions de surpopulation à l’échelle d’une collectivité, les pigeons éliminés étant vite remplacés par d’autres tant que les ressources (nourriture et/ou lieux de nidification) sont disponibles localement.

2. Stériliser les pigeons

Il s’agit de stériliser chirurgicalement ou chimiquement (grâce à des graines enrobées d’hormones) les volatiles afin de les empêcher de se reproduire. Cette solution pose des questions éthiques et elle est efficace si elle est menée à grande échelle. Vous pouvez aussi faire appel à des alternatives qui consistent à stériliser leurs œufs en les secouant, ce qui stoppe la formation du jaune et empêche son développement, ou à remplacer les vrais œufs par des factices.

3. Éloigner les pigeons

Il existe différents systèmes pour écarter les oiseaux de vos bâtiments : pics anti-pigeons, fils tendus, systèmes de répulsion électrique, répulsifs, treillis métalliques, filets, … ou encore l’utilisation de faucons. Ils concourent à l’amélioration à l’endroit traité avec un déplacement local des pigeons.

4. Installer des pigeonniers

De plus en plus de villes se tournent vers une gestion plus douce des pigeons en installant des pigeonniers au cœur de la cité. Outre la visibilité donnée à l’action environnementale de la ville, le pigeonnier, souvent situé dans un parc ou un square, constitue aussi une animation au sein de l’espace public et un outil de sensibilisation à la nature en ville. La gestion active du pigeonnier permet de réduire efficacement les nuisances causées par les pigeons, de maintenir et surveiller l’état sanitaire des oiseaux et de réguler les naissances par un suivi des naissances et la stérilisation d’une partie des œufs.

Quelles méthodes utilisez-vous ? Quelle évaluation pouvez-vous en faire ?

photo © Iskra Photo

Publicités

3 réflexions au sujet de « Le pigeon en ville : comment gérer les nuisances ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s